PalpablEU – Le défi d’informer quotidiennement sur les bénéfices européens

À l’occasion des élections européennes du 23 au 26 mai prochain, Toi d’Europe vous invite à découvrir des initiatives européennes qui permettent d’évoquer l’Union Européenne d’une autre manière. Après les Eurolapins du mouvement « Pulse of Europe », la série de reportages se poursuite avec Palpableu. La démarche vient de Bastien, un français de 29 ans souhaitant montrer les apports au quotidien de l’UE. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« PalpablEU c’est l’ambition de rendre l’Union Européenne plus palpable, plus compréhensible  » explique Bastien. Tous les jours, depuis le 23 novembre dernier, il publie une photo sur Instagram expliquant simplement les apports au quotidien de l’UE, sur les citoyens. À l’aide de phrases courtes, il informe également des dernières actualités du Parlement Européen. Tout cela en français, anglais et espagnol.

La date du lancement du compte Instagram n’est pas un hasard, six mois avant les premières consultations européennes. « Mon but est de montrer à un maximum de personnes à quel point l’Union Européenne nous apporte dans nos quotidiens. C’est pour ça que mes photos Instagram sont prises dans la vie de tous les jours, avec mon seul téléphone portable. L’UE est autour de nous mais j’ai constaté que nous sommes encore beaucoup à ne pas nous en rendre compte » . Cette activité bénévole Bastien la réalise sur son temps personnel. Aucune aide financière n’a été perçue, même si le jeune homme avoue qu’un petit coup de pouce pourrait aider ! « Je fais ça de manière totalement volontaire et bénévole. J’aimerais bien cela dit avoir un soutien financier et me dédier à cette action à plein temps » .

L’initiative a pourtant débuté sur un autre réseau social en juin 2018, Youtube. Bastien réalisait des vidéos afin d’informer à sa manière sur l’UE. D’une moyenne de quatre minutes, elles traitent de différentes questions allant d’un sujet d’actualité tel que l’arrêt du décalage horaire bi-annuel, à des anecdotes sur l’Union Européenne ou encore des informations sur le prochain scrutin européen. Mais sans calendrier précis, l’orientation de la démarche se compliquait. Pour des questions notamment de temps et la recherche d’un objectif claire, Palpableu a basculé principalement sur l’application Instagram « je peux créer un « rendez-vous » avec les personnes qui me suivent et c’est ça que je cherchais ».

 

« Parler de politique est souvent clivant »

Le sujet européen reste souvent compliqué à évoquer et les retours négatifs. Il est perçu d’abord comme une question politique. La démarche originale et quotidienne de Palpableu a fait la différence. Le jeune francais, originaire de Marignane pensait recevoir de nombreux critiques, c’est bien le contraire. « Je me suis efforcé de montrer des éléments positifs pour tous et d’argumenter chacun de mes posts, c’est peut-être ça qui a fait la différence », s’interroge t-il. La démarche plait et intéresse.

Les premiers retours positifs viennent avec surprise de sa famille qui « pourtant loin d’être « europhile ». Les instances européennes encouragent la démarche. La semaine dernière à l’occasion de la European Youth Week à Bruxelles, le Parlement Européen a invité et nommé ambassadeur de la campagne cettefoisjevote.eu Bastien. Désormais, une communauté s’est créée autour de Palpableu avec plus de 500 personnes qui suivent quotidiennement les aventures de Bastien sur son compte Instagram.

À deux semaines des élections européennes, Bastien reste optimiste sur le futur européen. « Je pense que l’UE a encore de beaux jours devant elle. Il existe une réelle majorité de citoyens favorables à l’UE et j’en ai davantage pris conscience avec Palpableu ». Il souligne le besoin des citoyens d’informations concrètes sur notamment les institutions. Son idée serait d’informer davantage pour comprendre l’intérêt de se déplacer pour aller voter. « Pour protéger ce qu’on a, il faut d’abord en prendre conscience. Si tous ensemble nous travaillons dans ce sens, je suis sûr que les élections de demain – et même celles d’après demain – nous serons profitable à tous ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *